Objectif

30,000

signatures

0

Pour: Theresa May, Première ministre britannique

Dans 37 pays du Commonwealth, être homo peut vous coûter des années derrière les barreaux. Et au nom de quoi sont prononcées la plupart de ces condamnations ? Au nom de vieilles lois coloniales britanniques qui n’ont jamais été abolies.


Les chefs de gouvernement de TOUS les pays du Commonwealth sont en route pour Londres pour un sommet biennal.

Signez ici pour demander à la Première ministre britannique de présenter ses excuses pour l’héritage homophobe laissé par le Royaume-Uni.

Cette campagne est terminée.

Suivez-nous sur Facebook et sur Twitter pour découvrir les dernières actualités de nos campagnes pour l’amour et l’égalité.

Dernières nouvelles – 17 avril 2018: Lors du sommet des leaders du Commonwealth à Londres, le premier ministre britannique Theresa May a déclaré "regretter profondément" le rôle du Royaume-Uni dans la diffusion des lois anti-gay dans le monde. Un grand merci aux membres du Commonwealth Equality Network pour leur travail acharné afin que cela arrive ! Nous continueront à oeuvrer pour ces paroles se concrétisent.

---------------------------

Derrière chaque loi anti-gay, des vies sont en jeu. Une Sri Lankaise qui ne peut aller porter plainte pour agression parce qu’elle est lesbienne. Un Nigérian gay qui se retrouve derrière les barreaux juste à cause de qui il est. À Singapour, un homo qui a peur d’aller porter plainte pour vol et agression sexuelle car il a peur d’être accusé d’outrage aux bonnes mœurs. Dans tout le Commonwealth, les persécutions et les violences homophobes obligent des gens comme vous et moi à fuir leur pays et à demander asile.

De nombreux dirigeants du Commonwealth exploitent l’idée reçue selon laquelle l’homosexualité serait une « importation venue de l’Occident » à combattre. Mais aujourd'hui, nous avons une grande occasion de rétablir la vérité.

Si nous sommes des milliers à demander à la Première ministre Theresa May de présenter ses excuses pour les lois anti-gays qu’ont imposées les Britanniques par le passé, nous rétablirons la vérité : ce n’est pas l’homosexualité qui est une importation de l’Occident, ce sont les lois homophobes.

Signez la pétition pour demander à la Première ministre britannique de présenter ses excuses pour l’héritage homophobe laissé par le Royaume-Uni.

Cette campagne est menée en coopération avec African Rainbow FamilyEQUAL GROUND Sri Lanka, Kaleidoscope Human Rights Foundation Australia, Leitis Association and the Pacific Sexual Gender Diversity Network Tonga, NAZ Pakistan, Oogachaga Singapore, Out-Right NamibiaPeter Tatchell Foundation (PTF)Sexual Minorities Uganda, Spectrum Uganda Initiatives, UK Black Pride, United Belize Advocacy Movement et Women’s Health and Equal Rights Initiative.

Publié le 10 avril 2018

Ceci est une campagne de la All Out Action Fund, une organisation à but non lucratif de statut américain 501(c)(4).