Objectif

60,000

signatures

0

À l'attention du Parlement et du Ministère de la Défense nationale de Corée du Sud

Au moins 32 soldats ont été ciblés par une traque contre les gays dans l'armée en Corée du Sud. Ils risquent des peines de prison et pourraient être suspendus pour cause d'indignité, uniquement en raison de leur orientation sexuelle.

Je vous demande instamment d'abandonner les poursuites contre ces soldats et d'abroger la disposition discriminatoire de l'article 92-6 du Code pénal militaire.

Dernières nouvelles – 12 septembre 2017 : Nos partenaires en Corée du Sud ont remis nos signatures au Ministre de la Défense nationale. La lutte contre cette disposition discriminatoire se poursuit, et nous continuerons à suivre l'évolution de la situation et à soutenir nos partenaires.

---------------------------

L'homosexualité n'est pas un crime en Corée du Sud ; sauf si vous êtes dans l'armée. 

Au cours des dernières semaines, au moins 32 soldats ont été traqués par l'armée sud-coréenne sur des applications de rencontre gay avant d'être soumis à un interrogatoire. Ils devraient bientôt être jugés. Heureusement, l'une de ces histoires a fait la une de la presse internationale et la répression cachée à l'encontre des homosexuels en Corée du Sud n'est plus un secret. 

Les autorités peuvent abroger la disposition sur la « chasse contre les homosexuels » du Code militaire sud-coréen. Mais ils ne le feront que s'ils font face à une indignation internationale massive. 

Signez la pétition pour nous aider à mettre un terme à cette chasse aux homos en Corée du Sud. 

Cette campagne est menée en partenariat avec le Réseau pour la Dénonciation des discriminations et des violations des droits humains contre les personnes LGBTI en lien avec l'armée et le centre pour les droits de l'homme dans l'armée en Corée.

Publié le 20 juin 2017


Ceci est une campagne de la All Out Action Fund, une organisation à but non lucratif de statut américain 501(c)(4).