À : M. LE PRÉSIDENT PAUL BIYA ET M. LE MINISTRE DE LA JUSTICE LAURENT ESSO

Signez et rejoignez 130,177 autres

Nous vous demandons instamment de rendre sa liberté à Roger Jean-Claude Mbédé, condamné à trois ans de prison pour avoir déclaré son amour à un autre homme et de mettre fin aux lois qui font de l'homosexualité un crime au Cameroun.

Cette législation prive nombre de Camerounais comme Roger de leurs droits fondamentaux et alimente la peur et l'hostilité. Mettez fin aux lois qui interdisent d'aimer librement maintenant.

Regardez
Nous protégeons votre confidentialité et vous tiendrons au courant des avancées de cette campagne et des campagnes similaires.