Objectif

signatures

0

À : sa Sainteté le Pape François

Margie a travaillé dans une école catholique pendant huit ans ; son travail et son engagement envers l’école étaient irréprochables. Et un jour, brutalement, elle a perdu son emploi juste parce qu’elle est mariée à une femme.

Lors de Votre visite aux États-Unis, veuillez rencontrer Margie, sa femme Andrea et d’autres catholiques qui militent pour l’égalité. Ouvrez la discussion pour enfin accepter totalement les personnes lesbiennes, gays, bi et trans au sein de l’Église.

Pendant huit ans, Margie a consacré toute son énergie à travailler dans une école catholique… avant d’être brutalement licenciée, juste parce qu’elle est mariée à une femme. Elle fait partie des centaines de catholiques lesbiennes, gays, bi et trans qui sont traités injustement par l’Église en raison de la personne qu’ils aiment.

Le Pape a le pouvoir d’arrêter ces discriminations, et il vient de poser le pied sur le sol américain. Pour nous, c’est une occasion incroyable de faire avancer les choses.

Margie, sa femme Andrea et d’autres catholiques gays, lesbiennes, bi ou trans ont demandé une audience au Pape pendant qu’il est aux États-Unis. Il n’a pas répondu, mais il pourrait changer d’avis s’il voit une immense banderole qui lui montre que nous sommes des centaines de milliers à nous tenir aux côté de Margie. Demandez au Pape d’accorder une audience à Margie.

Photo: Margie et sa femme Andrea. Publié le 22 septembre.

Ceci est une campagne de la All Out Action Fund, une organisation à but non lucratif de statut américain 501(c)(4).