Objectif

signatures

0

À : MM. Les ministres marocains de la Justice et de l’Intérieur

Deux hommes marocains viennent d’être attaqués, poignardés et jetés dans la rue. Ils ont ensuite été arrêtés et accusés d’être homos.

C’est révoltant. Je vous demande de libérer ces deux hommes immédiatement et sans conditions et d’enquêter sur cette agression homophobe pour traduire en justice les assaillants. Je vous demande aussi de libérer toutes les personnes emprisonnées uniquement en raison de leur orientation sexuelle et d’abroger l’article 489 du Code pénal afin de protéger les libertés individuelles et la vie privée de tous les citoyens.

Cette campagne est terminée.

Suivez-nous sur Facebook et sur Twitter pour découvrir les dernières actualités de nos campagnes pour l’amour et l’égalité.

Urgent - 15 avril 2016: Plus de 82 000 membres d’All Out ont demandé aux autorités de relâcher ces deux hommes et de poursuivre leurs agresseurs. Les deux hommes viennent d’être libérés, et leurs agresseurs ont été condamnés à des peines de prison. Les victimes restent en liberté conditionnelle, mais pour le Maroc, c’est un grand tournant dans la justice à deux vitesses qui s’est appliquée si longtemps aux personnes LGBT.

-----

Urgent - 4 avril 2016: Nous venons d'apprendre que l'une des victimes de l'agression a été condamnée à 4 mois de prison la semaine dernière. L'autre victime paraîtra devant les tribunaux le 11 avril. Les militants et militantes, organisations et journalistes se sont rassemblés pour protester contre cette décision et demander la libération des deux hommes. Nous devons montrer aux autorités marocaines que nous ne cèderons pas. C'est la seule manière de les faire réfléchir à deux fois avant d'envoyer des citoyens en prison en raison de ce qu'ils sont. Signez et partagez.

-----

Attaqués, poignardés et jetés nus et en sang dans la rue. Voilà ce qui est arrivé à deux Marocains. Ils passaient une soirée tranquille lorsqu’un gang homophobe est entré chez eux pour les passer à tabac. Les assaillants ont tout filmé et publié le film sur les réseaux sociaux.

Le pire dans tout ça ? Cette agression a à peine fait l’objet d’une enquête, tandis que les deux victimes ont été arrêtées et inculpées pour homosexualité. Si nous ne faisons rien, les deux hommes pourraient finir derrière les barreaux.

Le procès de l’une des victimes aura lieu ce lundi. Mais le collectif Aswat, notre partenaire au Maroc, nous dit que la résistance gagne du terrain dans le pays. Si nous parvenons à faire écho aux voix qui protestent grâce à une immense mobilisation mondiale, nous pourrons peut-être obtenir la libération de ces hommes innocents.

Il ne reste plus que 48 heures avant le procès : demandez au ministre de la Justice marocain de libérer les deux victimes et d’enquêter véritablement sur ces sévices effroyables.

Publié 1 Avril, 2016
Cette campagne est menée conjointement avec le collectif Aswat et Akaliyat.

Ceci est une campagne de la All Out Action Fund, une organisation à but non lucratif de statut américain 501(c)(4).