Je soutiens les Mamans pour l'Égalité

Les agressions et les meurtres homophobes et transphobes sont en plein essor au Brésil et le pays est en passe de devenir l'une des plus grandes puissances mondiale en matière de crimes homophobes. Il est grand temps pour ce pays si fier de sa diversité de garantir une égalité parfaite à TOUS ses citoyens.

Je soutiens ce mouvement de mères courageuses qui veulent mettre un terme aux discriminations et aux violences.

Cette campagne est terminée.

Suivez-nous sur Facebook et sur Twitter pour découvrir les dernières actualités de nos campagnes pour l’amour et l’égalité.

GEORGINA :

Je me rappelle qu'à l'âge de 14 ans, mon fils s'est approché de moi et m'a dit, avec nervosité, qu'il était gay. Je l'ai pris dans mes bras et lui ai dit que je le savais et que le plus important, c'était qu'il soit heureux.


ANGÉLICA :

En tant que citoyens, nous avons l'obligation de respecter la société dans toute sa diversité. Ce combat, c'est le combat de la vie. Aujourd'hui, l'homophobie tue. Le meurtre de mon fils, Alexandre, en est la preuve.

EDITH :

Lorsque mon fils m'a confié son homosexualité, cela m'a ouvert l'esprit. Si mon fils n'était pas gay, j'aurais peut-être encore mes préjugés. Mais, aujourd'hui, je suis heureuse d'être devenue meilleure.


ANGELA :

Je suis une mère inquiète de la vague d'homophobie qui submerge notre pays. Quand des religieux ou des politiciens de premier plan, de leur pupitre, expliquent leurs « connaissances » de l'homosexualité, fondées seulement sur leurs croyances et leurs opinions personnelles, cela me révolte. Ils montent la société contre des personnes dont le seul « péché » et le seul « crime » est d'aimer leur prochain.


MONICA :

Je me fiche de savoir si elles embrassent un homme ou une femme. Tout ce que je veux, c'est que mes filles aient des relations saines, avec des personnes affectueuses, tendres, sincères. Mais surtout, je veux qu'elles soient heureuses.


RAQUEL :

Je suis toujours heureuse de parler de mes enfants, que j'aime tellement. Deux d'entre eux sont hétérosexuels, le troisième est gay. Je suis extrêmement fière de lui, de sa détermination et de sa force.

Nous remercions chaleureusement nos fantastiques photographes à Brasilia (Alexandra Martins), Curitiba (Rodrigo Wypych), Recife (Elvio Luiz dos Santos), Rio de Janeiro (Poliane Gomes) et São Paulo (Alícia Peres).

Ceci est une campagne de la All Out Action Fund, une organisation à but non lucratif de statut américain 501(c)(4).