À: M. Jens Spahn, ministre allemand de la Santé

En Allemagne, des groupes chrétiens fondamentalistes et des médecins expliquent que les personnes LGBT+ sont malades et doivent être « guéries ». 

Pourtant les preuves sont accablantes : ces thérapies sont dramatiques pour celles et ceux qui en sont victimes.

Nous vous demandons d’empêcher ces groupes de faire du mal à encore plus de jeunes LGBT+ en interdisant les « thérapies de conversion » en Allemagne SANS ATTENDRE.

Vous voulez savoir si on a gagné cette campagne ?

En raison de la nouvelle réglementation, nous ne pourrons vous tenir au courant que si vous vous inscrivez pour recevoir des e-mails de notre part.

Alors pouvons-nous vous envoyer des mails sur cette campagne et sur d’autres mobilisations urgentes pour les droits LGBT+ ?

Vraiment ? En sélectionnant « non », vous ne recevrez plus d’informations sur la pétition que vous venez de signer. Si vous cliquez sur « oui » nous vous tiendrons au courant de l’évolution de cette campagne et d’autres mobilisations urgentes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Si vous cliquez sur « non », nous ne vous contacterons plus.

DERNIÈRES NOUVELLES: 4 novembre 2019 - La mobilisation a porté ses fruits : quelques mois seulement après avoir reçu plus de 110 000 signatures demandant la fin des « thérapies de conversion », le gouvernement allemand a fait voter une loi visant à faire interdire les thérapies en question qui devrait entrer en vigueur en milieu d'année prochaine. 

Ainsi, les personnes clamant pouvoir « soigner l'homosexualité » n'auront plus leur place en Allemagne. Nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec nos partenaires Aktionsbündnis gegen Homophobie, ENOUGH is ENOUGH - OPEN YOUR MOUTH, Lucas Hawrylak, Change.org et Travestie für Deutschland pour faire en sorte que ces pratiques dangereuses cessent une bonne fois pour toutes.

Foto: All Out

------------------------

DERNIÈRES NOUVELLES: 4 novembre 2019 - Le ministre allemand de la Santé Jens Spahn vient de présenter un projet de loi interdisant ce que l’on appelle les « thérapies de conversion ». Ce projet doit être soumis au vote avant la fin de l’année.

Cette interdiction concerne les mineurs et les personnes « ne disposant pas des facultés de prise de décision informée », qui pourraient y entrer par tromperie, par erreur, sous coercition ou sous menace.

Cependant, ce projet a été critiqué en raison de l’exception faite aux mineurs âgés de 16 à 18 ans, si leur médecin traitant certifie que les patients ont la maturité nécessaire pour comprendre la signification et l’ampleur du programme.

Le projet comprend également l’interdiction de la publicité et de la facilitation de ces « thérapies », ainsi que des amendes allant jusqu’à 30 000 € assorties d’une peine d’un an d’emprisonnement en cas d’imposition de ces traitements sur un mineur.

De plus, un service multilingue sera mis en place à destination des personnes qui ont subi ces programmes et de celles qui travaillent avec les personnes LGBT+.

Photo : Change.org

------------------------

DERNIÈRES NOUVELLES - 10 avril 2019 : Exceptionnel ! Un jour seulement après que nous avons remis plus de 110 000 signatures demandant la fin des « thérapies de conversion » en Allemagne, le ministre allemand de la Santé Jens Spahn a annoncé le lancement d'une commission chargée de faire interdire les thérapies en question !

Nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec nos partenaires Aktionsbündnis gegen Homophobie, ENOUGH is ENOUGH - OPEN YOUR MOUTH, Lucas Hawrylak, Change.org et Travestie für Deutschland pour faire en sorte que ces pratiques dangereuses cessent une bonne fois pour toutes.

------------------------

Un groupe chrétien fondamentaliste propose des séminaires et des thérapies qui prétendent « guérir » les personnes LGBT+. 

D’après différentes sources journalistiques, l’Association pour l’orientation de la vie (LEO) organise régulièrement des séminaires qui expliquent aux personnes LGBT+ qu’elles ont « des troubles mentaux ». 

Et LEO n’est que la partie émergée de l’iceberg : des « thérapies de conversion » dangereuses font des ravages partout en Allemagne. Le ministre de la Santé, Jens Spahn, est lui-même ouvertement gay – et il a le pouvoir de mettre un terme à tout ça. Un reportage sur les activités de LEO a mis cette crise sous les feux de la rampe. 

Si nous sommes des milliers à nous mobiliser, nous pourrons pousser M. Spahn à agir et à mettre fin à ces fausses thérapies en Allemagne une bonne fois pour toutes.

Signez MAINTENANT pour interdire les « thérapies de conversion » en Allemagne.

Cette campagne est réalisée en coopération avec Aktionsbündnis gegen Homophobie e.V et ENOUGH is ENOUGH! OPEN YOUR MOUTH!.

Publié le 9 mai 2018

Ceci est une campagne de la All Out Action Fund, une organisation à but non lucratif de statut américain 501(c)(4).