À l’attention du Conseil national de l’ordre des médecins de Tunisie

Des « tests anaux » forcés sont utilisés en Tunisie pour « prouver » que des personnes sont homosexuelles.

Ils n’ont aucune valeur scientifique et constituent une forme de viol.

Nous vous demandons d’interdire totalement cette horrible pratique et de punir tous les médecins qui y ont recours. 

Cette campagne est terminée.

Suivez-nous sur Facebook et sur Twitter pour découvrir les dernières actualités de nos campagnes pour l’amour et l’égalité.

DERNIÈRES NOUVELLES - 10 octobre 2017 : Superbe nouvelle : Tunis vient d’accepter une recommandation de l’ONU et a promis de mettre fin aux « tests anaux ». C’est un premier pas, mais il est improbable qu’elle tienne sa promesse… sauf si elle sait que le monde entier la regarde. Cliquez ici pour dire au gouvernement tunisien de tenir parole et de mettre fin aux « tests anaux » une bonne fois pour toutes.

---------------------------- 

DERNIÈRES NOUVELLES – 2 mai 2017 : Les membres des organisations All Out et Shams, notre partenaire en Tunisie, ont présenté plus de 45 000 signatures au Conseil national de l’ordre des médecins à Tunis pour demander l’interdiction totale des « tests anaux » forcés et des sanctions pour les médecins qui les pratiquent. Vous pouvez voir les photos de la remise de la pétition ici.

---------------------------- 

En Tunisie, si vous êtes arrêtés dans le cadre de la loi anti-gay, les autorités peuvent vous forcer à subir un « test anal ». Selon eux, cet examen permet de « prouver » l’orientation sexuelle d’une personne. Il s’agit en réalité d’une agression sexuelle traumatisante qui ne prouve absolument rien.

Le Conseil national de l’ordre des médecins de Tunisie a appelé à mettre un terme aux tests anaux sans consentement. C’est un pas dans la bonne direction, mais ce n’est pas suffisant. En effet, la police est connue pour forcer les personnes accusées d’homosexualité à « consentir ».

Si nous sommes des milliers à élever notre voix maintenant, nous pouvons contribuer à faire cesser définitivement ces ignobles pratiques. Demandez au Conseil national de l’ordre des médecins de Tunisie d’interdire totalement ces atroces violences et de punir ceux qui les perpètrent.

Cette campagne a été lancée en coopération avec Shams – Pour la dépénalisation de l'homosexualité en Tunisie

Publié le 19 avril 2017 

Ceci est une campagne de la All Out Action Fund, une organisation à but non lucratif de statut américain 501(c)(4).