Au Comité international olympique

Aucun pays n’est irréprochable en matière de droits de l’homme. Mais nous vous demandons de ne pas laisser des villes ayant des lois conçues pour discriminer des individus ou porter atteinte à la dignité humaine, en violation du Principe 6 de la charte olympique, accueillir les Jeux olympiques à l’avenir.

  • Révisez le processus de candidature afin de garantir que la ville d’accueil ne possède pas de lois discriminatoires, notamment des lois anti-gays.
  • Exigez des villes d’accueil qu’elles s’engagent à ne pas introduire de nouvelles lois discriminatoires si elles remportent les Jeux.
  • Inclure les rapports des organisations de défense des droits de l’homme lors du processus de candidature.

Cette campagne est terminée.

Suivez-nous sur Facebook et sur Twitter pour découvrir les dernières actualités de nos campagnes pour l’amour et l’égalité.

24 septembre : Victoire ! Pendant les Jeux de Sotchi 2014, des milliers de membres d'All Out ont appelé le Comité international olympique à changer ses critères de sélection pour que les prochaines villes hôtes ne puissent plus discriminer personne – pas même les personnes LGBT. Aujourd'hui, le CIO l'a fait ! Il va ajouter une clause pour faire appliquer le Principe 6 de la Charte olympique qui dit NON aux discriminations.

Si les pays possédant des lois anti-gays n'étaient pas autorisés à accueillir les Jeux olympiques, les gouvernements y réfléchiraient à deux fois avant de s'attaquer aux gays. Cela pourrait contrer les lois anti-gays en Ukraine, et à terme, apporter une pierre à l'édifice dans la lutte contre les lois anti-gays partout dans le monde.

Signez maintenant pour demander au Comité olympique de changer le règlement afin que les Jeux ne puissent pas avoir lieu dans des pays où la loi viole les droits de l'homme.

Publié le 17 février 2014

Ceci est une campagne de la All Out Action Fund, une organisation à but non lucratif de statut américain 501(c)(4).