À l'attention de : la Cour suprême du Brésil

Bientôt, vous déciderez si le Congrès doit approuver une loi protégeant les Brésiliens LGBT+ des discriminations et si l'orientation sexuelle et l'identité de genre devraient être incluses dans la loi existante interdisant la discrimination fondée sur la race, l'ethnicité, la nationalité et la religion.

Nous vous demandons de soutenir à nouveau les Brésiliens LGBT+, comme vous l'avez fait à plusieurs reprises par le passé, pour les protéger de la haine et de la violence.

Voulez-vous savoir si nous avons gagné cette campagne ?

A cause des nouvelles règlementations européennes, nous ne pouvons vous faire savoir si la Cour suprême du Brésil franchit une étape pour protéger les Brésiliens LGBT+ seulement si vous consentez à recevoir des emails de notre part.

Êtes-vous sûr/e ? Si vous sélectionnez « Oui », nous vous informerons si/lorsque la Cour suprême du Brésil franchit une étape pour protéger les Brésiliens LGBT+. Vous pouvez vous désabonner à tout instant. Si vous sélectionnez « Non », vous ne recevrez plus nos messages, mais nous conserverons vos coordonnées pour la remise de la pétition.

DERNIÈRES NOUVELLES 16 avril 2019 : La Cour suprême a fixé la reprise du vote au 23 mai et nous serons sur place, prêts à maintenir la pression jusqu'à ce qu'une décision définitive soit prise. D'ici-là, faisons en sorte d'atteindre le million de signatures pour que notre pétition ait encore plus d'impact !

---------------------------

DERNIÈRES NOUVELLES – 21 février 2019 : Quatre des onze juges de la Cour suprême ont voté, et tous se sont prononcés en faveur de la pénalisation de l'homophobie et de la transphobie. Plus que deux votes favorables, et la loi deviendra réalité ! La date pour la reprise des débats n'a pas encore été fixée, mais quand ils reprendront, nous serons sur place pour vous donner des nouvelles en direct ! 

---------------------------

DERNIÈRES NOUVELLES – 14 novembre 2018 : La Cour suprême du Brésil a reporté l’audience d’aujourd’hui, lors de laquelle elle devait décider si la discrimination envers les personnes LGBT+ devrait être qualifiée de crime. La nouvelle date n’a pas encore été annoncée.

Et hier, nous avons présenté plus de 210 000 signatures aux membres de la Cour, pour leur demander de protéger les Brésiliens LGBT+. Nous continuerons à suivre l’évolution de la situation au Brésil et à faire pression sur la Cour suprême pour qu’elle fixe une nouvelle date d’audience au plus tôt.

Ana et Leandro, membres de l’équipe d’All Out au Brésil, devant la Cour suprême du Brésil.
La pancarte porte l’inscription « 212 217 personnes disent non à la discrimination contre les personnes LGBT+ » en portugais.

---------------------------

Le week-end dernier, le Brésil a élu Jair Bolsonaro comme prochain président. Un homme qui a dit qu'il « préférait avoir un fils mort qu'un fils homo ».

Durant les élections, les partisans de Bolsonaro ont commencé à se sentir auto'risés à passer à l'acte par la haine et la division que portait sa campagne. Les violences contre les personnes LGBT+ et d'autres minorités se sont intensifiées à travers le pays.

Deux femmes ont été assassinées et l'une battue, uniquement en raison de leur transidentité. Un homme a été assassiné dans son appartement, car il est gay. De nombreuses autres personnes ont été agressées verbalement et physiquement par des partisans de Bolsonaro.

Mais avant que Bolsonaro ne prenne ses fonctions en janvier, nous avons une opportunité majeure de faire obstacle à cette haine et cette violence à l'encontre des Brésiliens LGBT+.

Le 14 novembre, la Cour suprême du Brésil décidera si la discrimination à l'égard des personnes LGBT+ devrait être qualifiée comme un crime. All Out lance une mobilisation au Brésil et ailleurs pour monter aux membres de la Cour suprême que le monde entier attend qu'ils fassent ce qui est juste.

Pourriez-vous signer et appeler la Cour suprême du Brésil à protéger les personnes LGBT+ ?

Cette campagne est menée en partenariat avec ABGLT, GADvS, et Beta.

Publié le 2 novembre 2018

Ceci est une campagne de la All Out Action Fund, une organisation à but non lucratif de statut américain 501(c)(4).